Loading...

Comme un fil d’Ariane. Pendant près des dix mois sept gendarmes regroupés au sein de cette cellule baptisée de la célèbre figure grecque, et basée à Pontoise, ont effectué un travail de fourmi en comparant l’emploi du temps de Nordahl Lelandais à ceux des affaires non résolues de disparitions ou de meurtre non élucidés.

Après le passage de près de 900 dossiers au peigne fin, Bernard Valézy, vice-président de l’association Assistance recherche personnes disparues, assure comme une autre source bien informée : « La cellule Ariane a terminé son travail ». Si la gendarmerie n’a pas répondu à nos demandes de confirmation dans la journée, l’ARPD travaille en étroite collaboration avec les autorites depuis le début. Face à l’absence des pouvoirs publics, c’est ainsi elle qui a centralisé dans un premier temps les demandes des familles de disparues, dont les enquêtes étaient au point mort.

Au total, selon Bernard Valézy, c’est entre 10 et 20 dossiers qui « matchent » avec l’emploi de temps de Lelandais et les lieux qu’il fréquentait au moment des disparitions. « De nombreux dossiers ont été exclus car cela ne collait pas avec le parcours de Nordahl Lelandais, pour d’autres il était impossible de se prononcer. Au final il reste entre 10 et 20 affaires », détaille-t-il.

Nordahl Lelandais n’est pas pour autant suspect dans cette dizaine d’affaires, prévient Bernard Valézy. Ces dossiers sont la charge des autorités locales compétentes, juges d’instructions et parquets notamment, qui ensuite, suivant les éléments et les procédures à mener, contacteront familles et avocats. Un processus qui peut prendre du temps.

Des cinq défenseurs et proches de disparus contactés ce mercredi par Planet, aucun n’a eu vent de nouveaux éléments qui émaneraient des investigations de la cellule Ariane. Cependant dans certains cas, des rendez-vous ont été fixés prochainement avec des juges d’instruction.

Parmi les dossiers dont la géographie et la temporalité ont particulièrement éveillé les soupçons se trouvent les affaires Ahmed Hamadou et Jean-Christophe Morin, aussi appelés les disparus de Fort Tamié. Les deux hommes se sont volatilisés après le même festival de musique techno ; à un an d’écart. Leurs proches sont représentés par Mes Corinne Herrmann et Didier Seban, deux avocats habitués des cold case. Egalement contactés par Planet, ils ont simplement rappelé avoir saisi un juge d’instruction, « qui nous dira ce que dit l’enquête ».

Il y a également le dossier Malik Boutvillain, disparu en 2012 à Echirolles près de Grenoble. De la même façon, la piste Nordahl Lelandais n’a jamais été formellement écartée dans les disparitions d’Adrien Fiorello et Lucas Tronche.

Nordahl Lelandais est actuellement mis en examen dans quatre affaires, le meurtre de Maëlys de Araujo, l’assassinant d’Arthur Noyer, ainsi que pour deux agressions sexuelles sur mineure de moins de 15 ans, deux petites-cousines du trentenaire.

source : https://www.planet.fr/actualites-affaire-maelys-la-cellule-ariane-aurait-termine-son-travail.1680919.1464.html