Loading...

L’assassin Nordahl Lelandais est soupçonné de l’assassinat du caporal berruyer Arthur Noyer en avril 2017. L’homme qui a tué la petite Maëlys a reconnu avoir porté des coups ayant entraîné la « chute » mortelle du jeune militaire. Le mis en cause « admet donc uniquement avoir commis des violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner », précise le parquet de Chambéry dans un communiqué transmis à l’AFP.

Nordahl Lelandais : la mère d’Arthur est terrassée

On peut lire sur le site Le Berry républicaine que Nordahl Lelandais « a reconnu spontanément avoir porté des coups à Arthur Noyer ayant entraîné la mort de ce dernier. Il fait état d’une bagarre entre eux avec des échanges de coups réciproques », a ajouté le parquet. « Il a admis avoir frappé de plusieurs coups de poing au visage Arthur Noyer et (que) l’un d’eux avait entraîné la chute de ce dernier. Nordahl Lelandais indiquait avoir alors constaté le décès » du jeune homme de 24 ans. La radio RTL a écrit que Nordahl Lelandais avait « craqué et reconnu le meurtre, comme pour Maëlys », en parlant à l’antenne d’un « accès de violence inouïe et irrépressible » dont le suspect serait « coutumier (…) quand on s’oppose à lui, quand on lui dit non ».

Les parents d’Arthur ont souhaité faire une brève intervention. Cécile Noyer, la mère, a indiqué, l’assassin présumé de son fils : « Le parquet a officialisé qu’il avait avoué. Il (Lelandais, NDLR) a donné sa version des faits. Aux enquêteurs et à la justice de faire la vérité. »

« Un seul autre commentaire « Nous ne sommes pas dupes ». L’amour que nous portons à Arthur, la fierté d’être ses parents, son frère, font notre force. Cette force JAMAIS vous la détruirez ; elle nous mènera à LA VERITE. »