Loading...

La petite Maëlys a été tué par accident par l’ancien militaire Nordahl Lelandais, âgé de 34 ans. L’homme a avoué de l’avoir a tuée et d’avoir caché son corps dans un bois. Les parents de la petite disparue dans le mois d’août dernier sont bouleversés. La maman de la fillette a publié un message déchirant sur sa page Facebook ce 27 février.

Les mots utilisés par la mère de Maëlys ont touché tous les internautes et les français qui ont suivi l’affaire. Le message de sa mère est le suivant : « Six mois mon poussin qu’il t’a ôté la vie. Pourquoi ? Qu’est-ce-qu’il t’a fait ce monstre ? Maëlys tu me manques, j’essaie de continuer de vivre pour toi pour que Justice soit faite… Ta vie est gâchée à cause de ce psychopathe tu n’auras jamais de petits copains, jamais d’enfants« , a écrit la mère de Maëlys. « Je le hais ce monstre et j’espère qu’il va rester en prison à perpétuité. Qu’il ne fasse plus jamais souffrir personne. Mon ange tu étais, tu es et tu seras toujours dans mon coeur. L’amour que j’ai pour toi, il ne pourra jamais me l’enlever. Il paiera pour tout le mal qu’il a fait, je te le promets. Je suis fière de toi, tu es une fille exceptionnelle, je t’aime de tout mon coeur. Ton bout de chou qui a le coeur brisé ».

 

Maëlys : voilà le vibrant hommage

Le personnage célèbre qui a décidé de rendre hommage à la pauvre Maëlys est un rappeur. Il s’agit du rappeur Mone Lakabe qui a dit des mots trop jolis : « Depuis que tu n’es plus là, moi je me noie dans mes pleurs ». La disparition a profondement ému le rappeur qui a décidé de rendre un vibrant hommage à Maëlys dans l’une de ses chansons.  « J’ai suivi l’histoire de Maëlys, au jour le jour, depuis le mois d’août, le jour où il a avoué l’avoir tuée, ce soir-là ça m’a choqué, ça m’a perturbé, ça m’a fait beaucoup de peine », explique t-il à BFMTV.

Il en a fait une chanson : Maelys Song. « J’ai reçu un message du cousin de la maman qui me disait que ce que j’avais fait était super et qu’ils avaient besoin de ce genre de chose, que ça les soutenait », confie le rappeur. Dans sa chanson, il chante : « Et je prie chaque jour pour toi p’tite Maëlys, ce qui t’es arrivé, mon dieu, aurait pu arriver à mon fils. » Il confie ses craintes à BFMTV : « Quand je regardais mon fils, je pensais à Maëlys, et je me suis dit que ça aurait pu être lui. On a tous été dans des mariages, on a tous bu des petites coupettes et laissé jouer nos enfants à l’extérieur. On est en totale confiance dans ces moments-là et on fait la fête. »