Loading...

Rien au monde n’est plus magique que la naissance d’un enfant. Le lien familial qui unit un enfant à ses parents est indestructible. Pour cette raison on peut dire que la mort de son enfant est sûrement l’une des épreuves les plus difficiles à traverser pour un parent.

On lit sur le magazine britannique Daily Mail l’histoire d’Adam Babbage et de sa femme Rachel. Au mois de juillet leur petit garçon Theo fêtera ses 3 ans, mais il y a quelques années il a eu des problèmes le jour de sa naissance. « Quand on accouche, on s’attend toujours à entendre le premier cri de son bébé. Mais quand Theo est sorti, il ne s’est rien passé, c’était le silence total » a raconté Rachel.

« Nous avons commencé à attendre. En se demandant ce qui se passait… Il n’y avait pas un bruit dans la pièce. Alors, j’ai compris que quelque chose n’allait pas… Je leur ai demandé ce qui se passait, mais aucun ne m’a répondu… J’ai compris que mon enfant était mort. Nous avons fini par comprendre qu’ils allaient tenter de le ressusciter »

« J’ai compris que mon enfant était mort »

Après huit minutes le bébé a commencé respirer même si sa respiration était difficile. « Il était intubé et relié à tout un tas de machines. C’était tellement frustrant de ne pas pouvoir créer un lien. Personne ne savait ce qui pouvait arriver. Alors, je profitais de chaque seconde avec lui » a dit Rachel. Heureusement cette histoire a un « happy ending ». Au commencement du septième jour, Theo a eu ses premiers cris. Aujourd’hui il est un enfant heureux et en pleine forme.